Face de boeuf

Pète pis répète s’en vont en bateau, pète tombe à l’eau, qui qui reste… Ma fille ne comprend jamais où je m’en vais avec cette histoire même quand je la répète :-0

Ayant débuté par l’ironie de la chose, mon sobriquet au travail est devenu Monsieur Bonheur. Est-ce qu’il me va… à vous de juger. Je vous parie un gros 2 piastres en papier que la première chose que vous vous diriez en me voyant c’est : « maudit qu’il a une face de bœuf! » Je le sais, la plupart de gens qui me côtoie se sont dit la même chose. Dire que j’ai été Barman 5 ans… Toutefois, une fois le masque de fer tombé, vous vous apercevez rapidement que le sourire est présent et que l’humour est au rendez-vous, peut-être même trop souvent!

L’humour au travail c’est sérieux

Vous et votre conjoint partez en retard après avoir négociés à perte avec vos enfants afin de réussir à les mettre au lit; un touriste s’était garé devant votre sortie de garage et vous avez dû patienter dans l’enthousiasme pendant 15 minutes avant qu’il ne se pointe le nez; vous avez suivi deux chauffeurs du dimanche et avez contemplé patiemment chaque lumière rouge sur votre trajet; vous avez cherché du stationnement pendant 10 minutes avant de vous décider à laisse votre voiture neuf rues plus loin; et tout ça s’ajoute à votre semaine de travail chargé qui fait collocation dans 50% de votre esprit. Vous arrivez finalement à destination, vous avez le front qui perle et la jugulaire en relief et vous cherchez votre homme qui s’est probablement perdu en chemin. Pourtant, assise en train de regarder et d’écouter votre humoriste préféré, vous oubliez tout et vous décrochez totalement pendant 120 minutes. Vous êtes décontracté, vous êtes ouvert, vous êtes pas mal tout sauf frustré!

Une Joke c’est drôle, mais un environnement dédié et marqué par l’humour c’est fort! Tendu ou non, l’environnement marqué par l’humour est prédisposé et destiné à changer nos comportements. Le show ne dure que 2 heures, mais maudit que ça fait du bien! Imaginez maintenant si nous transposions ce type de prédisposition, d’environnement, de climat, de décontraction au merveilleux monde du travail. Pas 40 heures de Jokes de mauvais goût, mais bien 40 heures exempts de tension, de stress, de relation à couteaux tirés. Une semaine complète à rire, à être heureux, à échanger, à performer.

Pour @Marco Sampietro, « les personnes ont le sentiment que l’humour est un support plutôt qu’un obstacle à la performance d’équipe. C’est un point important à souligner auprès des managers qui, souvent, ont plutôt tendance à le brimer.»

Utopie ou réalité? Faisabilité ou rêvasserie?

Je ne dis surtout pas que nous devons être des Martin Matte ou des L-J Houde au travail. Être humoriste, c’est un métier. Je dis seulement que l’humour est une attitude que tout bon gestionnaire doit savoir adopter… une fois apprivoisée. L’auto-désirions et l’ironie bien dosée peuvent être un bon commencement. L’humour, ce n’est pas seulement le fait de rire, c’est améliorer la performance de l’équipe et de l’organisation. Encore faut-il savoir bien doser. Dawn Robinson et Lynn Smith, auteurs de l’article «Getting a Laugh: Gender, Status, and Humor in Task Discussions», développent l’idée que les gestionnaires qui savent utiliser l’humour à bon escient sont plus mobilisateurs et beaucoup plus appréciés par leur employés.

J’inviterais les gestionnaires, non pas à écrire leur 1er One Man Show, mais bien à se questionner sur la place qu’occupe l’humour dans votre style de gestion, dans votre équipe de travail, dans les mœurs et valeur de votre organisations.

Je nous inviterais également tous à penser à ce qui suit : pour le psychologue Norman Dixon, un enfant rit en moyenne 400 fois par jour, contre une vingtaine de fois chez l’adulte. Si votre travail est trop sérieux et que vous ne voulez rien y changer, prenez au moins le temps de rire un peu avec eux.

P.S. n’utilisez surtout pas l’humour pour faire passer vos remarques et/ou commentaires et/ou propos désobligeants et/ou racistes… Comme je le mentionnais, une Joke c’est drôle, mais harceler un collègue au travail, même sous le couvert de l’humour demeure du harcèlement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s