Le mot qui fait peur à s’en ch*** dessus!

Quel(s) mot(s) vous faisaient peur à en faire des cauchemars –pour ne pas dire chier dans vos culottes- lorsque vous étiez jeune?

Moi, sans l’ombre d’un doute ni même une nano-fraction d’hésitation : le Bonhomme 7 heures (croque-mitaine)! Ah que j’en avais peur! La honte! J’hurlais à force que je ne voulais pas le voir. Pourquoi? Je ne le sais pas… mais disons que depuis que je suis père j’en ai une très bonne idée.

Basées sur les histoires qu’elle s’est fait des conneries que j’ai déblatéré depuis je ne sais pas combien d’années, ma fille me parle de long en large du Bonhomme 7 heures. Elle en a peur et s’est construit beaucoup d’histoires avec lui. Évidemment, lorsqu’elle se trouve toujours une bonne raison pour expliquer son envie ultime de jouer à se servir du thé alors qu’elle doit aller faire dodo, je profite de l’occasion pour parler du bon vieux Bonhomme 7 heures. Elle hurle, mais se dirige avec empressement vers son lit.

Encore plus depuis que je lui ai montré une photo de lui au mois de juillet dernier. À vrai dire, c’est plutôt elle qui m’a pointé une photo et qui m’a demandé si c’était lui le Bonhomme 7 heures. C’était la photo de Donald Trump. Un vrai moment d’anthologie! Même vouloir, je n’y aurais jamais pensé, et même y avoir pensé, je ne serais jamais parvenu à la convaincre. Maintenant, elle en a vraiment peur.

Dans le merveilleux monde du travail, quelques mots et expressions font peur et ne veulent pas être entendus. Mais rare sont ceux qui font l’unanimité sauf un en particulier. Celui-ci, en entreprise, ne veut à la fois ni être entendu ni être prononcé. Ce mot fait peur. Ce mot créer un malaise… qui parfois cache de véritables malaises bien ancrés.

Syndicat!!!

Sérieusement, si ce mot vous fait frémir, en connaissez-vous la cause? Je veux dire vraiment la cause?

Je vais reprendre l’exemple du Bonhomme 7 heures. Je ne l’avais jamais vu, mais j’en avais peur. Pourquoi? À cause de l’idée que je m’en étais docilement et naïvement fait? Ou bien à cause du message probablement négatif véhiculé par mes parents et sur lequel je me suis développé un monde imaginaire comme ma fille l’a fait et dans lequel elle le côtoie… selon elle bien évidemment!

En faveur ou non, ce choix vous revient. Sachez pourquoi par contre!

Employeur; représentant de l’employeur; donc gestionnaires et professionnels RH, je ne dis pas de fermer les yeux sur la situation actuelle. Loin de là! Mais si vous ne voulez pas entendre ce mot –non pas l’ignorer– faites en sorte que vos employés n’aient même pas envie de le prononcer. À vous de jouer!

De mon côté, voyons voir comment je traiterai la situation avec ma fille ce soir 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s