Le bonheur coûte 2$

Ô combien de jobinettes ai-je fait plus jeune dans le but de me ramasser quelques sous ici et là, afin de m’amuser aux arcades ou bien pour quelques gommes Bazooka avec la fameuse Joke à l’intérieur de l’emballage. Le zénith du bonheur survenait lorsque je réussissais à me dégoter 2$ pour m’acheter un paquet de cartes de hockey O-Pee-Cheedans lequel se trouvait une des gommes les plus chimiques au monde. J’en raffolais! Je vous le jure que j’allais loin en pas pour rire avec un p’tit deux dollars.

Ce qui me plaisait n’était pas tant les petits boulots ou mes achats, mais bien le bonheur que pouvait me procurer ce 2$. Bien peu pour beaucoup!

En 2017, nous pouvons malheureusement nous procurer bien peu de chose avec un 2$, et lorsque nous sommes en mesure de le faire, est-ce que notre achat nous procure un bonheur éphémère?

Et si l’achat n’était pas pour nous? Et si le bonheur n’était pas éphémère pour la personne qui reçoit ce petit rien? Et si vous faisiez cet achat pour un collègue de travail qui a une aversion totale envers vous ou à un moindre niveau qui ne s’attendrait jamais à ce geste venant de vous? Et si ce petit geste changeait totalement votre relation.

2$ pour changer la perception que les gens peuvent se faire de vous et 2$ pour améliorer une relation… c’est bien peu. Même si cette relation n’avait pas besoin d’être améliorée ou bien même si elle n’apporte aucun dividende à court terme. Le retour sur investissement de ces 2 dollars est incommensurable.

Comment?

Bien facile et si vous me connaissez ou me lisez régulièrement, vous connaissez probablement déjà la réponse : un café!

Dernièrement, j’assistais à une formation de 5 jours et à la fin de la 1ère journée, une conversation avec un gestionnaire tournait autour de notre amour pour l’expresso et notre dégoût pour l’eau noire chaude mélangé avec du lait et du sucre. Ça fait 3 ans que je côtoie ce gestionnaire et que j’échange avec ce dernier sur tout et rien, mais sans plus.  Je lui expliquai que j’avais trouvé une maison de torréfaction, non loin du centre de formation, qui percolait de l’expresso. Donc que je n’avais heureusement pas été dans l’obligation de boire le café de l’hôtel le matin même.

J’ai tourné l’information recueillie en opportunité et sans l’en informé, je me suis présenté devant lui au jour 2 de la formation avec un double allongé noir exactement comme je l’apprécie! Juste la face qu’il m’a faite valait le 2$.

Je venais de lui montrer que j’avais écouté ce qu’il n’avait dit; que je m’intéressais à son bien-être; et du même coup que je n’étais pas aussi trou-de-cul qu’il le pensait.

J’ai investi 8$ en café durant cette formation. Ce simple geste que je n’étais pas obligé de faire a déjà commencé à me rapporter des dividendes. En plus, cela m’a permis de ne pas boire mon premier café de la journée seul, moi qui suis habitué de me réveiller avec mes enfants.

De votre côté, ciblez une personne que vous ne cibleriez pour rien au monde, prenez 2$ et arrivez avec un café en extra demain. Si l’impact à court terme n’est pas palpable, il le deviendra à long terme.

Publicités

Une réflexion sur “Le bonheur coûte 2$

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s