Faites fondre votre bloc de glace

Imaginez-vous un bloc de glace, solide, dans un état qui vous semble inaltéré depuis toujours, immuable, sur lequel tout pique et marteau ne seraient d’aucune inutilité. Imaginez-vous maintenant, face à ce bloc, avec l’objectif de le sculpter et d’en faire une représentation quelconque. Après tout ce processus imaginatif, dans votre position actuelle et avec vos connaissances actuelles en matière de sculpture des glaces, qu’arrivera-t-il après quelques coups de pique et marteau? La glace craquera, se chipera, des lamelles tomberont et votre tâche deviendra de plus en plus ardue en plus de vous éloigner drastiquement de la représentation initiale recherchée.

Que faire et par où débuter avec ce bloc de glace?

Faites-le fondre un peu; arrosez-le; et laissez-le reposer. Réessayez de nouveau maintenant. Sans avancer que vous deviendrez un sculpteur hors-pair après ce bref processus, vous constaterez néanmoins que la glace n’a pas la même réaction après chaque coup de marteau. Au lieu de fissurer un peu partout, sans pouvoir contrôler d’une certaine façon le résultat du coup, la glace brisera dorénavant à l’endroit désiré facilitant ainsi la tâche. Polissez quelque peu et répétez les précédentes étapes avant de poursuivre la transformation. Le résultat final ne sera peut-être pas un chef-d’œuvre, mais vous aurez au moins réussi à modifier quelque peu l’état de votre bloc de glace sans en modifier la nature. Votre bloc de glace solide et inaltéré du début est toujours aussi immuable, tout en ayant une nouvelle forme.

Transposez et appliquez maintenant cette image au merveilleux monde du travail et plus précisément lors d’un processus de recherche d’emploi. Penchons-nous sur le cas de Reynald, un cas que beaucoup d’entre vous vivent en ce moment ou avez vécu dernièrement sans comprendre la cause de la problématique. Si c’est le cas, prenez les quelques lignes qui suivent comme un début d’explication. Dans l’éventualité où vous vous retrouveriez présentement dans cette situation, veuillez lire attentivement les prochaines lignes.

Disons d’emblée que Reynald n’est pas de la génération Y ou Z. Reynald, 49 ans, travaille à son compte depuis 22 ans, selon ses politiques, ses procédures, sa réalité et l’application de tous ces éléments se font selon sa personnalité et ses connaissances. Je peux lui en vouloir aucunement sur ces éléments, bravo ! Reynald, dans un élément (lieu physique) et contexte autre que le travail discute avec sa femme sur son processus de transition de travailleur autonome à travailleur salarié en pleine recherche d’emploi. Voici quelques éléments attrapés lors de cette conversation très révélatrice. Révélatrice non par un manque de volonté, d’une ignorance volontaire, d’un entêtement lassant ou d’une déconnexion complète. Non, pas du tout. Mais révélatrice en ce sens que Reynald a lui-même mis le doigt sur le bobo de son propre malheur sans s’en rendre compte.

Je peux vous jurer qu’il en existe beaucoup des Reynald en recherche d’emploi.

> Je ne sais pas ce qu’il se passe. J’ai envoyé quelques CV et personne ne m’a téléphoné.

> Peut-être que ton CV n’est pas correct.

> C’est le même CV que celui que tu as utilisé comme modèle pour le dernier emploi que tu t’es trouvée.

> Je ne sais pas, peut-être que tu n’envoies pas ton CV aux bonnes personnes. L’as-tu personnalisé un peu au moins ?

> Quoi aux bonnes personnes ! Je fais mon profil sur l’ordinateur et j’applique. Mais c’est long et compliqué ; et je n’ai pas que ça à faire. J’en ai fait trois cette semaine, ça me prend tellement de temps à chaque fois. Je suis découragé !

> …

Ça continue comme ça pendant 20 minutes…

Encore une fois, je ne peux aucunement en vouloir à Reynald. Si je me mets dans ses souliers, je le comprends, mais voici quand même ce qu’il en est mon Reynald.

D’abord, trois applications par semaine et croire que c’est assez relève de la pensée magique. Ces trois applications peuvent être faites en 15 minutes après t’être créé une alerte-emploi avec des critères de recherches précis, incluant la distance maximale du lieu de travail désiré. De plus, croire que vous recevrez un appel seulement parce que vous appliquez sur un poste est totalement erroné. Encore plus, quand la réaction de Reynald est de dire que les recruteurs et employeurs manquent de respect en ne le rappelant pas.

Ensuite, cessez d’effectuer 8 heures de recherches approximatives pour chaque entreprise pour laquelle vous voulez appliquer. Vous perdez votre temps et vous augmentez votre niveau de frustration suite aux attentes que vous vous êtes créées en vous projetant déjà au sein de l’entreprise. Si on vous rappelle, faites vos devoirs en profondeur, pas avant. Sans quoi ne venez pas vous plaindre que vous n’avez pas le temps.

Autre élément important, vous n’êtes plus travailleur autonome, ce qui veut dire que chaque action que vous entreprenez auprès d’une entreprise ne créer pas ou n’engendre pas un lien de confiance dans l’immédiat. En tant que travailleur autonome, le lien de confiance que vous instaurez d’emblée avec le client et vos attentes sont tout autre dans le merveilleux monde du travail. La façon dont vous vous y êtes pris ces 22 dernières années est peut-être parfait dans le milieu d’où vous venez et c’est à votre honneur. C’est tout à fait compréhensible aussi que votre vision, votre façon de faire, et votre compréhension du marché du travail soient teintées par tout ce qui fait et explique ce que vous faites et qui vous êtes aujourd’hui. Encore une fois, c’est tout à votre honneur.

Je ne vous demande pas de changer.

Le marché ne vous demande pas de changer ou bien de drastiquement devenir une autre personne. De toute façon, cela ne fonctionnerait pas ou du moins, cela cesserait de fonctionner pour X raisons après un certain temps. Nous sommes qui nous sommes et devons conjuguer avec.

Je vous inviterais seulement à vous adapter au marché. Je ne vous demande pas de l’accepter… mais il est comme il est.

Je vous inviterais aussi à adopter, non pas un nouveau comportement, mais bien un comportement qui diffère légèrement de celui que vous adoptez habituellement.

Pour y parvenir : aucun coup, aucune fissure, aucun changement de d’état. Faites fondre quelque peu votre bloc de glace afin de mieux le façonner et de le sculpter à votre image et à votre rythme tout en demeurant qui vous êtes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s