Pourquoi suis-je misogyne?

Une Joke c’t’une Joke : liberté d’expression!

Mais qu’en est-il des Jokes de mononcle?

Question de culture ou question de cul tout court?

Est-ce que les femmes rient des difficultés érectiles de M. X ou bien spéculent-elles et fabulent-elles sur le microscopique organe génital de leur directeur?

Même si vous n’avez pas l’âge ou pas encore atteint ce stade dans votre vie, la personnalité mononcle n’a pas d’âge, pas de frontière, pas de couleur, mais semble n’avoir qu’un seul genre, soit le masculin. Sommes-nous heureux de cette quasi-exclusivité messieurs?

La personnalité de mononcle vient avec un propos vide et sans saveur, avec une arrière-pensée qui n’a pas de 2ème niveau de signification, et le tout avec une face à fesser dedans. La Joke de mononcle, toujours déplacé et de mauvais goût, bien évidemment accentuée d’un rire retenue à mi-chemin entre le grattage de gorge et le grognement, vise presqu’exclusivement la gente féminine. Dans le cas contraire, on parlerait, ou du moins, interpréterait sûrement les jokes de ce mononcle comme un cas de pédophilie.

Ce comportement accepté, voire encouragé, date d’un autre siècle, or beaucoup d’entre nous sommes nés dans cet autre siècle. Quoi que beaucoup d’entre nous soient arrivés en 2017, encore trop sont demeurés dans le siècle précédent. Jusqu’à quel point peut-on leur en vouloir? Jusqu’à quel point peuvent-ils être tenu responsables? Le jugement peut être facile aujourd’hui, mais n’oublions pas que le comportement de mononcle était bien ancré dans la culture, il n’y a pas si longtemps encore.

Dans le merveilleux monde du travail, la force de la culture est indéniable et ses impacts sont quantifiables et mesurables. Ce n’est plus un secret pour personne, l’organisation ou l’entreprise, doit considérer la culture, la gérer et la faire évoluer. C’est essentiel pour les bonnes relations de travail, pour le respect de la personne, et même pour la survie de certaines entreprises.

Une entreprise sans culture, est une entreprise qui disparaît derrière l’ombre de ses concurrents.

Le mononcle buvant sa Labatt 50 tablette sur le bord de sa piscine hors-terre en Speedo demeure un mononcle le lundi matin en rentrant au bureau ou à l’usine. Sa Joke de monocle, testée sur sa voisine dimanche passé, sera quelque peu reformulée et lâchée autour de la machine à café ce matin, afin de divertir une plèbe de mononcles assoiffés de Jokes.

Non?

Jamais; pas en 2017, vraiment?

Monic Néron, Marie-Maude Denis, et la Commission Chamberland sur les sources journalistiques nous prouvent que la culture du mononcle, armé d’un sac-à-blague de mononcle en Speedo, n’a pas de frontière. Ce n’est pas nouveau, personne n’est surpris, mais nous constatons à quel point le rôle de la culture y est pour beaucoup. La Joke de cul fonctionne autour d’un BBQ; elle fonctionnera donc autour de la machine à café. Si nous sommes le moindrement machiavélique, nous utiliserons cette joke de mononcle à nos fins… mais « toute bonne chose » a une fin…

Un seul lieu de travail, donc un seul et unique traitement : soit l’équité et le respect entre nous tous.

En 2017, une collègue de travail ne devrait pas sentir l’obligation d’être un gars pour être entendue, comprise et surtout être crédible. La crédibilité n’a pas de sexe et n’est pas exclusif au genre masculin, la Commission Chamberland nous le démontre clairement.

L’expression avoir des couilles renvoient au courage de ses convictions et aux actions qui supportent nos convictions, et non au fait d’être né avec cet encombrant organe!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s