Le trait du crayon

Il y a de ces petites choses de la vie qui passe sous le silence, et si celles-ci passent sous le radar; que dire de ceux et celles qui les produisent ou bien les engendrent : ils sombrent absolument dans l’anonymat.

Ce n’est pas que nous ne voulons pas être reconnaissant ou pis, mondain. C’est seulement que nous n’y portons pas une attention particulière ou du moins, nous ne leur portons pas attention comme nous le devrions. Et pourtant…

Mercigrat

Merci à tous ces inconnus de la vie, que nous rencontrons un moment donné –moments importants- et qui en plus de créer et/ou d’immortaliser ce moment, nous permettent de nous remémorer ces moments agréables, souhaitons-le.

Vous avez peiné ces 50 dernières semaines et vous voilà finalement en vacance. Pour ce faire, vous voulez une belle photo souvenir de l’ensemble des membres de la famille. Pour une fois, ce n’est pas papa qui aura le rôle improvisé de photographe amateur. Mais qui fera l’action? Dans que cela nous coûte les yeux de la tête, et tout en souhaitant que le cliché soit mieux réussi que les photos souvenirs de la Pitoune à la Ronde de Montréal? Je regarde à gauche, et fait le tour de moi-même pour éviter de tourner à droite, pour finalement voir une famille, comme la nôtre, qui prend elle aussi des photos. Je viens de trouver mon futur photographe désigné.

Merci à ces personnes inconnues qui disent « heille! » à tous ces imbéciles de piétons qui traversent la tête lourdement penchée en avant, avant l’intersection, sur un feu rouge en plus, pour qu’ils lâchent douloureusement  du regard, une fraction de seconde, l’écran de leur téléphone afin de voir arriver le pare-chocs du camion-benne.

Merci à ces personnes que nous avons côtoyés, au sein de diverses entreprises au fil des ans, et qui nous ont dit un jour ou l’autre une phrase, aussi anodine ou anecdotique soit-elle, qui nous est resté imprégnée et qui nous fait encore plus de sens au fil que nous progressons professionnellement.

Merci à cet homme en Trois-pièces qui vous a étonnamment tenue la porte ce matin, lorsque vous êtes entrés nerveusement dans l’édifice, où pourrait se trouver notre futur bureau, et merci à cette petite voix intérieure imitant maladroitement votre mère qui vous a poussé à dire merci. Merci à ce même homme bien habillé qui accompagne le recruteur et s’assis devant vous 20 minutes plus tard à titre de directeur RH.

Merci à cette technicienne RH qui a sauvé le cul à sa DRH ce matin, qui, en révisant des documents et des formulaires d’embauches, a constaté certaines anomalies légales au sujet d’une embauche prochaine. La DRH ne le saura probablement jamais, puisque la technicienne n’a pas la flexibilité d’aller se vanter de son exploit, et de toute façon, elle n’a fait que son travail en informant le candidat et le conseiller RH des raisons du refus.

Que l’on travaille seul dans une équipe ou bien que l’on partage à la fois les bons et moins bons coups de l’équipe, chacun apporte une contribution unique et le fait à sa façon. Plutôt que d’encore et toujours utilisé un filtre de perception négativement biaisé, tout en attribuant sempiternellement de mauvaises intentions à l’autre, tentons plutôt de percevoir ces petits rien qui font tout une différence sur son propre bien et son propre rôle en entreprise.

La subtilité d’aujourd’hui, additionnée à toutes les autres, devient une concrétisation à la fin de l’année. Ne vous attardez pas uniquement sur le dessin final, prenez le temps d’identifier chaque trait de crayon donnant le résultat final.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s