JOUER DANS LE MENTAL des gens

Est-ce que persévérer; c’est tenter de décapsuler une bouteille de bière avec ses dents jusqu’à ce que l’on y parvienne, sans se briser les dents évidemment? Ou bien, poursuivre sa course avec un clou dans le pied? Ou encore, poursuivre l’accomplissement de ses tâches de travail, alors que nous venons de subir un accident de travail et que nous souffrons probablement d’une commotion?

Détermination, patience, conviction, entêtement, manque de logique, détachement émotionnel, l’ensemble de ces réponses? Je ne sais plus; je ne sais pas vraiment…

Faisons un peu de pyssechologie 101 ensemble, si vous le voulez bien, et parlons de la persévérance. D’abord, persévérer, c’est la capacité à relativiser toute chose.

Ô la-la mon Kévyn, t’es en feu ce matin…!

Peut-être, mais en RH, qui parle de la persévérance? Qui aborde la question, vraiment? Qui sent la légitime nécessité de dire qu’il faut persévérer? Qui se croit lorsqu’il le dit?

Si c’est le cas, dans quelle situation, abordons-nous la question? Quel est le but recherché, lorsque nous en parlons et l’abordons-nous pour les bonnes raisons ou bien seulement pour expliquer certains échecs ou obstacles qui semblent à première vue, être insurmontables?

Habituellement, lorsque nous parlons de persévérance, ou du moins, lorsque nous en entendons parler ou bien débattre, c’est principalement pour parler de la persévérance en milieu scolaire ou de la persévérance en situation d’échec, comme nous le voyons si fréquemment dans le merveilleux monde du sport. Ainsi présentée, la persévérance représente la façon dont vous et moi tirons avantage des embûches et des échecs, plutôt que de se cacher derrière ceux-ci.

Dans les faits, si c’était trop facile, nous ne parlerions pas de persévérance, mais peut-être bien d’incompétence, et si c’était trop compliqué, au point d’être infaisable, nous ne parlerions pas non plus de persévérance, mais plutôt d’obstination.

persévéranceParfois, il y a blessure, et nous nous arrêtons. Parfois, il y a une douleur permanente qui s’installe suite à la blessure, mais nous poursuivons. Nous persévérons.

Mais, viscéralement, qu’est-ce qui nous pousse à persévérer malgré tout?

Dans le merveilleux monde du travail; quel signe vous envoie une description d’emploi qui mentionne persévérance dans les qualités recherchées? Attache ta tuque, tu vas souffrir et on souhaite que tu acceptes le travail sans te plaindre de la surcharge qui vient avec le poste…? Parlons-nous de persévérance et recherchons-nous cette qualité pour les bonnes raisons, lorsqu’il est question d’entretien d’embauche ou de travail quotidien?

Reprenons cette même entreprise qui, affichage de postes après affichage de postes, recherche encore et toujours des gens persévérant, et qui constate, grâce à son SIRH, qu’un candidat a postulé sur les 18 derniers affichages que vous avez fait. Est-ce bien là un type de persévérance que vous recherchez? Si c’est le cas, pourquoi ne jamais l’avoir contacté? Si ce n’est pas de ce type de persévérance que vous désirez, pourquoi cherchez-vous alors de la persévérance?

Un cv statique dans le temps ne montre rien sur la persévérance, alors ce point doit être validé en entrevue.

Ah, ce n’était pas ce que vous vouliez dire, ou bien, ce n’était pas tout à fait l’intention recherchée dans la description, ou je ne sais quoi encore. Donc, pourquoi l’utiliser? Est-ce la faute du gabarit? Est-ce parce que vous ne vous êtes jamais posé la question? Vous, à titre de gestionnaire, est-ce que l’on s’attend à une persévérance indéfectible au quotidien? Non, mais vous l’exigez?

peur 2Acculé aux murs, sans issues de secours, et voyant le menace se diriger vers soi, l’instinct émerge, l’ingéniosité se construit, et la persévérance fait son œuvre. On apprend de ses erreurs; on apprend à faire la chose sans reproduire lesdites erreurs, et c’est ainsi que l’on apprend.

De ce fait, la persévérance inclut la formidable notion d’apprentissage. On tente de patiner, on tombe, et puis, écoeuré de toujours se relever suite aux chutes, on finit par patiner.

La persévérance est une idée que nous semons et laissons germer, afin de savourer le résultat, une fois le dur labeur terminé.

On peut devoir surmonter certaines embûches, relever à l’occasion certains défis, être appelé à sortir de sa zone de confort pour une durée déterminée ou non. Mais, de là à parler de persévérance… au quotidien? Bel environnement de travail accueillant…

Plutôt, que de persévérer, je persiste et signe, la persévérance n’a pas sa place sur une description d’emploi… comme bien d’autres éléments d’ailleurs!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s