Se tromper de nom au moment de faire l’…

Amour et séduction ne sont pas limités aux bars et sites de rencontres. Le merveilleux monde du travail est un terreau fertile où foisonnent les exemples de séduction, de désir ou de répulsion. Par la parole et les gestes évidemment, mais aussi par l’écrit, et pas n’importe quelle sorte d’écrit. … Lire la suite Se tromper de nom au moment de faire l’…

J’aime ne pas t’écouter parler

Parler pour parler; parler pour ne rien dire; parler pour ne pas laisser parler; parler à des gens qui ne comprennent rien lorsque l’on parle, surtout parce qu’ils ne veulent rien comprendre et ne pas écouter; ou bien parler en croyant dure comme fer que cette fois-ci le message a passé et que tout le monde a compris. Compris de la même façon, et surtout, de la façon dont nous voulions nous faire comprendre. … Lire la suite J’aime ne pas t’écouter parler

Non mais, c’est quoi ton problème?

Il n’y a pas d’état d’esprit ou de prédisposition meilleur qu’un autre pour interpréter, discuter, comprendre, et saisir l’importance du problème ou les conséquences de l’action. Je préfère plutôt parler de conditions favorables pour la prise en charge du problème et l’élaboration conjointe de solutions. Gestionnaires, est-ce que cela vous sonne des cloches? … Lire la suite Non mais, c’est quoi ton problème?

Est-ce que les syndicats s’en réjouissent?

Avant la venue des TI et de tout ce qui fut ou bien qui est 2.0/3.0/4.1 et 5 ½, les gens travaillaient en usine, travaillaient sur des chaînes de montage, et étaient syndiqués. En faveur des syndicats, nous les percevions comme des sauveurs. Si nous étions défavorables aux syndicats, nous les percevions comme des tueurs de jobs. … Lire la suite Est-ce que les syndicats s’en réjouissent?

Un tabarnak bien placé

Ne pensons qu’à un bon coup de marteau sur le doigt; ne pensons qu’au petit orteil qui frappe le coin du lit lorsque la maison est plongée dans le noir; ne pensons qu’à notre réaction suite à l’annonce d’une perte d’emploi, et il est facile de comprendre, que lâcher un sacre de douleur est beaucoup plus libérateur –et instinctif que de dire saperlipopette! … Lire la suite Un tabarnak bien placé

Mettez immédiatement vos résolutions à la poubelle

Les résolutions du nouvel An sont souvent des paroles bancales, lancées en l’air, afin de réconforter sa douce conscience. Valsant entre la démesure, le déraisonnable, l’improbable, et la surconfiance, nos résolutions incarnent souvent l’inaccessible, l’idéal ou tout simplement le non-réalisable. Nous anticipons l’échec, notre baromètre de confiance se montre timide, mais nous préférons quand même nous faire croire que nous y parviendrons. La belle illusion de la réussite! … Lire la suite Mettez immédiatement vos résolutions à la poubelle

Ne changez pas d’emploi

Changer quatre 30 sous pour une piastre; avoir le libre-arbitre de se mettre la main droite, plutôt que la main gauche, ou inversement, dans le feu; changer de sous-vêtements pour en porter des encore plus sales ; changer sur le court terme, suite à une traversée interminable de la période du long terme, pour un emploi qui semble intéressant sur le long terme, mais qui risque de nous replonger dans la même situation… est-ce que ces changements sont réellement profitables, bénéfiques, et nécessaires? … Lire la suite Ne changez pas d’emploi

Recrutement de cons

Ou bien, peut-être avez-vous été convoqué en entrevue, basée sur votre notoriété, ou bien basé sur votre nom qui circule à gauche et à droite, ou bien basé sur l’appréciation générale que les gens clament… alors que l’entrevue était perdue d’avance. Dés pipés, cartes déjà jouées, jeux déjà faits, candidats déjà déterminés, et vous, un simple bouche-trou. … Lire la suite Recrutement de cons

Voici ma lettre de …

Quoi que ce ne soit pas un réflexe naturel chez bien des dirigeants et bien des gestionnaires, nombreux sont les employés qui s’attendent, voire recherchent, une certaine forme de gratitude lorsqu’ils accomplissent quelques choses qui ne figurent habituellement pas sur leur liste de tâches. À l’autre bout du spectre, bon nombre d’employés sentent l’obligation de remercier leur supérieur lorsque celui-ci leur accorde un droit ou bien confirme un privilège. … Lire la suite Voici ma lettre de …

Perdre 80 000$ en entrevue

Ce qui m’amène à poser une question toute simple : quand avez-vous ouvert ou utilisé un dictionnaire pour la dernière fois? Parce qu’y avoir été dans l’un peu plus compliqué, j’aurai parlé du Bescherelle. Plus sérieusement, beaucoup d’entre nous n’avons pas ouvert un dictionnaire depuis que l’on a cessé de nous l’obliger à la Polyvalente, et encore là… … Lire la suite Perdre 80 000$ en entrevue

Le couteau suisse

Sans rancune, je n’ai jamais été du type couteau suisse! J’étais plutôt du type couteau de chasse à la John Rambo. Plus gros, plus dangereux, ce couteau était muni d’une boussole, d’allumettes, de fils et d’aiguilles. À peu près la même chose, mais en plus viril. Je le sais, mon père en avait un, alors que moi, je devais me contenter d’un maudit couteau suisse. … Lire la suite Le couteau suisse

Ressources humaines à la sauce Ricardo

Un soupçon de gestion, deux cuillers de bonheur, une demi-tasse de créativité, une pelletée de conseils, une pincée de talent, 12 heures au frigo sous scellé, et l’affaire est Ketchup! Malgré toutes les précautions SST, un cuisinier qui ne s’est jamais coupé un doigt, qui ne s’est jamais brûlé l’avant-bras ou qui n’a jamais fait … Lire la suite Ressources humaines à la sauce Ricardo

Demain, c’est aujourd’hui

Qu’avez-vous fait hier pour prévenir les dégâts d’aujourd’hui? Anticipation avortée ou surprise totale? L’inondation est-elle attribuable au robinet qui coulait depuis des mois ou bien au bris soudain d’un tuyau? Attribuable à des vieux tuyaux et raccords en fin de vie prévisible depuis des années ou bien suite à une intervention de certains cols bleus face à votre demeure? … Lire la suite Demain, c’est aujourd’hui

Le directeur RH

Habillé à quatre-épingles pour attirer l’attention comme une bonne pochette; cumuler les bons mots et les bonnes références à son endroit comme le font les critiques, ne suffisent souvent pas pour se dénicher un nouvel emploi, pour négocier un nouveau salaire ou bien pour être crédible au sein de la meute de gens qui ont tout un titre. … Lire la suite Le directeur RH

La (trépidante) vie du bras droit

Ton boss te trouve tellement bon; il sait que tu livres la marchandise quand ça compte vraiment, il « apprécie » le fait que tu ne te plaignes jamais, et il ne s’en cache pas pour en faire mention à tout le monde au bureau? Et tout ceci se traduit entre autres par un ouragan de paperasse qui s’abat, jour après jour, sur votre bureau. … Lire la suite La (trépidante) vie du bras droit

Tu critiques, pis tu te trouves bon?

Que je sois plombier, courtier, conseiller, vendeur ou cosméticienne, si un calcul comptable ne fait aucun sens à mes yeux, si la compréhension et l’interprétation que je me fais des conséquences possiblement néfaste pour mon budget, suis-je dans l’impossibilité de critiquer puisque je ne suis pas comptable ou conseiller financier? … Lire la suite Tu critiques, pis tu te trouves bon?

Étudier pour travailler au salaire minimum?

Étudier pour être bon ou bien être bon sans même devoir étudier… Je me suis toujours situé dans la première catégorie, et malgré l’acharnement et le dévouement à l’action d’étudier, je ne me suis jamais considéré bon. Seulement, un peu au-dessus de la moyenne, comme tout le monde dans le fond ou presque. … Lire la suite Étudier pour travailler au salaire minimum?